Filii Mariae

Filii Mariae

Continuing the Work of His Excellency Archbishop Marcel Lefebvre - Poursuite de l'Œuvre de Son Excellence Monseigneur Marcel Lefebvre

Premier Avertissement - First Warning

Posted by Filii Mariae on October 13 2013, 22:29pm

Vingt et unième dimanche après la Pentecôte

Lévis (Québec), le 13 octobre 2013, 7h30

Note préliminaires de M. l’Abbé Jürgen Wegner, Supérieur du district du Canada, sur la Résistance catholique.

 

Bien chers fidèles,

Peut-être avant le sermon, quelques mots sur la situation de la paroisse ici à Lévis. Je vais juste faire mention des faits. Donc il y a un premier fait qu’il faut constater, que depuis un certain temps, il y a des prêtres de la Résistance qui visitent la ville de Lévis pour dire des Messes, pour administrer des Sacrements. Il y a aussi une visite de Mgr Williamson qui est annoncée pour la Résistance, qui viendra au même moment que Mgr Tissier de Mallerais. Donc la fin de ce mois-ci, on aura deux évêques ici à Lévis, deux évêques de la Tradition. Et il y a même l’annonce d’un prieuré de la Résistance ici à Lévis. Ce sont des faits, et personne ne peut contester ceux-ci.

Il y a aussi, dans la lettre du Kyrie Eleison [Commentaire Eleison], Mgr Williamson. C’est la lettre du 21 septembre. Il a donné des règles très claires à ses fidèles comment agir à l’égard de la Fraternité Saint-Pie X. Et dans cette lettre, il constate, il dit: « L’arbre de la Fraternité, [il] a reçu une blessure mortelle […] », et il constate que la… pour la Fraternité, il n’y a aucun espoir : donc la Fraternité, elle va mourir. Elle porte en elle-même la mort, et, même si elle n’est pas encore morte, c’est une question de temps. Et à l’égard de cette constatation, il dit que la Fraternité, elle a pris une mentalité conciliaire. De notre côté, comme Supérieur de la Fraternité, je veux simplement constater, et vous pouvez le lire sur Internet, vous pouvez le lire partout, que les trois évêques de la Fraternité, Mgr Fellay, Mgr de Galarreta et Mgr Tissier, comme tous les autres Supérieurs de la Fraternité, ont déclaré publiquement qu’ils veulent continuer jusqu’à la mort le combat pour la Foi, qu’ils veulent négocier sur… qu’ils ne veulent pas négocier sur le moindre point de la Foi, et qu’ils veulent continuer ce combat jusqu’à la fin de leurs jours. Voilà ce que dit d’un côté Mgr Williamson, et ce que déclarent les Évêques et les Supérieurs de la Fraternité de l’autre côté.

Donc Mgr Williamson, pour continuer avec la lecture de sa lettre, il constate « qu’il y a de plus en plus de danger d’assister aux Messes de la Fraternité. » Et il donne les consignes aux personnes qui veulent joindre la Résistance, en disant : là où le prêtre de la Fraternité n’est pas trop clair, qu’il a des sympathies pour la Résistance, les fidèles peuvent assister à ses Messes; là où les prêtres manifestent clairement qu’ils adhèrent à leurs Supérieurs, on ne peut plus assister aux Messes de la Fraternité. » Voilà, ici, à Lévis, c’est clair : même s’il y en a des personnes qui disent qu’il y a des prêtres qui ne sont pas d’accord avec les Supérieurs, c’est pas vrai. Tous les trois prêtres ici de Saint-Cés… de Lévis soutiennent les Supérieurs de la Fraternité. Moi, comme Supérieur du district, je soutiens le Supérieur général comme les autres Supérieurs de la Fraternité le font. Là-dessus, il n’y a aucun doute. Si vous voulez savoir ce que pense Monsieur l’Abbé Normandin à cette question, il suffit de lire Convictions, où il donne les conseils très simples, très clairs : faites confiance à [Mgr Lefebvre?]. Voilà, la situation ici à Lévis est très claire, et comme l’école et le prieuré sont dans le même bâtiment, comme se sont les mêmes personnes qui sont en charge et du prieuré et de l’école, on ne peut pas faire… dire l’école est encore bonne, mais le prieuré est pourri. Dans la chapelle ici, dans le prieuré, dans l’école, toute personne est bienvenue, toute personne qui vient pour prier, toute personne qui veut recevoir les Sacrements, toute personne qui veut adorer Dieu est bienvenue ici, et on ne va pas mettre dehors une personne qui vient ici pour prier ou pour recevoir les Sacrements. C’est un lieu où on veut faire son devoir religieux, et nous, on va faire tout pour faciliter cette tâche, cette obligation de chacun.

Si je dois parler de la Résistance, si j… je m… m’abstiens de porter un jugement, juste rappelle Notre-Seigneur qui a dit: si on veut juger d’un arbre, il faut regarder à ses fruits. Il suffit de regarder ce que Monsieur l’Abbé Girouard a publié sur son site. Il suffit de voir le sermon qu’il a fait à la Fête Dieu. Lisez le sermon qui dure 35 minutes. Il ne fait pas mention du Saint Sacrement, il ne parle pas de la présence de Notre-Seigneur dans les espèces eucharistiques, il ne parle pas de la Grâce. Il prend 35 minutes pour critiquer les Supérieurs. Je suis content qu’il m’ait critiqué, hein, sinon on m’aurait accusé de prendre la place du Saint Sacrement. Si vous regardez le sermon qu’il a fait pour la solennité de Saint Pie X, il n’a fait que critiquer le Supérieur, il… il a même annoncé: aujourd’hui je ne ferai pas de sermon. Voilà les fruits, hein. Des fruits manifestes, visibles, sur Internet.

Et par contre, si je dis tout le monde ici est bienvenu pour prier, si les personnes viennent ici et prient, ils sont bienvenues, les personnes qui viennent ici pour mettre le désordre, les deux portes, qui s’ouvrent aussi dans l’autre sens, ça veut dire pour sortir. Et je rappelle ce que moi j’ai vu moi-même avec Mgr [Lefebvre?]. Dans un prieuré où il a trouvé un prêtre qui ne suivait pas ses consignes, il a envoyé une première lettre pour dire, le prêtre, qu’il doit partir. Et quand le prêtre, il n’est pas parti, Mgr [Lefebvre] lui-même, il s’est déplacé, lui-même il a sonné à la porte du prieuré, et de sa propre main il a mis le prêtre dehors. Juste pour protéger le bien commun du prieuré, le bien commun de la Fraternité.

Voilà ces quelques clarifications à la situation, et maintenant je veux passer au sermon.

 

 

21st Sunday after Pentecost

Lévis (Québec), October 13th 2013, 7:30am

Preliminary remarks from Father Jürgen Wegner, District Superior of Canada, on the Catholic Resistance.

 

Dear Faithful,

Perhaps before the sermon, a few words on the situation of the parish here in Lévis. I am just going to mention the facts. So, the first fact that must be noted is that, for a certain amount of time, Resistance priests have been visiting the city of Lévis to celebrate Masses, to administer the Sacraments. There is also a visit of Bishop Williamson that is announced for the Resistance, which will take place at the same time as [that of] Bishop Tissier de Mallerais. So, at the end of this month, there will be two bishops in Lévis, two bishops of Tradition. There is even the announcement of a Resistance priory here in Lévis. These are facts, and no one can argue them.

There is also, in the Kyrie Eleison [Eleison Comments] letter [of] Bishop Williamson – it is the letter of September 21st. He gave very clear rules to his faithful as to how to act with regard to the Society of Saint Pius X. And in this letter, he states, he says that “the tree of the Society has received a mortal wound…” and he states that for the Society, there is no hope: therefore, the Society is going to die. It carries death within itself and, even if it is not dead yet, it is just a matter of time. And regarding this statement, he says that the Society has taken on a conciliar mentality. On our side, as a Superior of the Society, I just want to note, and you can read this on the Internet, you can read it everywhere, that the three bishops of the Society, Bishop Fellay, Bishop de Galarreta and Bishop Tissier, like all the other Superiors of the Society, have publicly declared that they want to continue the fight for the Faith until death, that they want to negotiate on…that they do not want to negotiate on even the smallest point of the Faith, and that they want to continue this fight until the end of their days. This is what Bishop Williamson says on one side, and what the Bishops and Superiors of the Society say on the other side.

So, Bishop Williamson, to continue with the reading of his letter, he states that “there is more and more danger in attending the Masses of the Society.” And he gives instructions to the people who wish to join the Resistance, saying that in places where the Society priest is not too clear, that he sympathizes with the Resistance, the faithful may go to his Masses. In places where the priests clearly demonstrate that they agree with their Superiors, one can no longer attend the Society’s Masses.” There you go, in Lévis, it is clear: even if there are people who say that there are priests who do not agree with the Superiors, it is not true. All three priests here in Saint-Cés...in Lévis support the Superiors of the Society. I, as District Superior, I support the Superior General just as the other Superiors of the Society do. There is no doubt about it. If you want to know what Fr. Normandin thinks about this question, it is enough to read Convictions, where he gives very simple, clear advice: “Have confidence in Bishop [Lefebvre?].” Hence, the situation in Lévis is very clear, and since the school and the priory are in the same building, since the same people are in charge of the priory and the school, one cannot do…say that the school is still good, but the priory is rotten. In the chapel here, in the priory, in the school, everyone is welcome, every person who comes to pray, every person who wants to receive the Sacraments, who wants to adore God is welcome here, and we will not throw out anyone who comes here to pray or to receive the Sacraments. This is a place where people wish to do their religious duty, and we will do everything to facilitate this task, this obligation that is upon each person.

If I must speak about the Resistance, if I refrain from making a judgment, just remember Our Lord who said, “If you wish to judge a tree, you must look at its fruits.” It is enough to look at what Fr. Girouard published on his website. It is enough to see the sermon that he preached on the Feast of Corpus Christi. Read the sermon that lasts 35 minutes. He does not mention the Blessed Sacrament, he does not speak about the presence of Our Lord in the Eucharistic Species, he does not speak about Grace. He takes 35 minutes to criticize the Superiors. I am happy that he criticized me – otherwise I would have been accused of taking the place of the Blessed Sacrament. If you watch the sermon that he preached for the solemnity of Saint Pius X, he only criticized the Superior. He even announced, “Today, I will not preach a sermon.” Here are the fruits. Obvious, visible fruits, on the Internet.

However, if I say that everyone here is welcome to pray, if people come here and pray, they are welcome; for the people who come here to create disorder, the two doors open in the other direction as well – that is to say, to leave. And I remember that which I myself saw with [Archbishop Lefebvre?]. In a priory where he found a priest that was not following his instructions, he sent a preliminary letter to tell the priest that he had to leave. And when the priest did not leave, [Archbishop Lefebvre] himself came over, rang the doorbell of the priory himself, and by his own hand he threw the priest out. Just in order to protect the common good of the priory, the common good of the Society.

Those are a few clarifications on the situation, and now I want to begin the sermon.

 

__________________________________

 

 

Vingt et unième dimanche après la Pentecôte

Lévis (Québec), le 13 octobre 2013, 10h00

Note préliminaires de M. l’Abbé Jürgen Wegner, Supérieur du district du Canada, sur la Résistance catholique.

 

Bien chers fidèles,

Avant que ne fasse ce sermon, j’aimerais profiter de ma présence ici ce dimanche pour une clarification et pour une explication. Je veux m’en tenir simplement aux faits. Vous savez tous que depuis quelques semaines et [quelques] mois, il y a régulièrement des prêtres de la Résistance qui sont passés ici à Lévis pour dire des Messes et pour administrer les Sacrements. Vous savez aussi qu’une visite de Mgr Williamson est prévu pour la fin de ce mois, pour le début du mois de novembre, au même moment où Mgr Tissier sera ici à l’école pour administrer les Confirmations, et, sur Internet, on peut même lire que c’est [qu’il y a] un projet d’ouvrir un prieuré de la Résistance ici à Lévis. Ce sont des simples faits qu’il faut constater.

Donc, cela s’annonce ici à Lévis avec un prieuré de la Résistance et le prieuré de la Fraternité. Mgr Williamson, dans sa lettre Kyrie Eleison [Commentaire Eleison], il donne à ceux qui veulent le suivre des règles très claires. Il dit, « La Fraternité, elle a reçu une blessure mortel. » Il dit qu’il n’y a aucun espoir pour la Fraternité dans l’avenir, aucun espoir de garder la Foi. Il dit, « La Fraternité porte en elle la mort, et, même si elle n’est pas encore morte maintenant, la mort va venir assez vite. » Il dit, il prétend qu’il y a une mentalité conciliaire qui s’est installée dans la Fraternité. Maintenant, de mon côté, je peux vous dire que je sais [connais] tous les efforts qui étaient faits ici au prieuré, je sais les efforts des parents, des professeurs, de tous ceux qui se sont investis ici à l’école pendant des dizaines d’années, je sais les efforts des prêtres, je peux dire [que] de ma propre personne, je suis Supérieur de la Fraternité depuis dix-huit ans, prêtre pendant 22 ans, je connais tous les Supérieurs de la Fraternité, et je peux vous assurer que tous les Supérieurs de la Fraternité ont une seule chose à cœur : c’est de garder la Foi, et de vivre pour la Foi et de défendre la Foi. Il n’y aucun des prêtres, et je suis sûr, il n’y a aucun parmi vous, qui a l’intention d’abandonner la chose la plus précieuse pour notre vie, la chose pour laquelle on s’est battu pendant autant de temps. Personne ne le veut.

Donc Mgr Williamson, dans cette situation, il donne des consignes assez claires, aux personnes qui veulent le suivre. Dans la même édition de Kyrie Eleison, il parle d’un danger pour ceux qui assistent aux Messes de la Fraternité : danger de perdre la Foi. Et en fonction de l’attitude du prêtre sur place, il dit, « Les fidèles peuvent peut-être rester suivre cette Messe, mais dans le cas où les prêtres du prieuré sont d’accord avec la ligne donnée par les Supérieurs, donnée par Mgr Lefebvre. Là où ils manifestent leur loyauté à la hiérarchie de la Fraternité, il faut que les fidèles de la Résistance n’aillent plus à la Messe de la Fraternité. » Ces consignes sont assez claires. Pour ici, pour Lévis, je veux juste constater que tous les trois confrères qui sont ici, il n’y a pas d’exception. Même si on fait croire que l’un, il est plus penché vers la Résistance, les trois prêtres ici de Lévis sont loyaux à la direction de la Fraternité. Moi, comme Supérieur de district, je confesse ici ma loyauté à l’égard de Mgr Fellay. Et si vous voulez savoir quelle est la position de M. l’Abbé Normandin, il suffit de lire son interview dans Convictions où il lui est demandé de donner un conseil aux fidèles, il dit simplement : « Faites confiance à Mgr Fellay. » Voilà la situation ici à l’école.

Et quoi dire, que faire dans cette situation ? Comme Supérieur de district, je veux simplement dire que chez nous, tout le monde est bienvenu qui veut venir pour prier, qui veut venir pour recevoir les Sacrements, qui veut venir pour pratiquer sa Foi, qui veut venir pour faire son devoir à l’égard de Dieu, tout le monde est bienvenu. Ceux qui viennent ici juste pour faire la publicité, pour mettre le désordre, ne sont pas bienvenus. À ceux, la porte est ouverte, pas pour rentrer, mais pour sortir. On est ici. Mgr Williamson a donné des règles claires pour ceux qui veulent le suivre, qu’ils s’en tiennent aux règles de leur Supérieur, soit de Mgr Fellay, le Supérieur de district, les prêtres ici de l’école, qu’ils viennent, soit de Mgr [Williamson], qu’ils restent ou qu’ils le suivent.

 

 

21st Sunday after Pentecost

Lévis (Québec), October 13th 2013, 10:00am

Preliminary remarks from Father Jürgen Wegner, District Superior of Canada, on the Catholic Resistance.

 

Dear Faithful,

Before I preach my sermon, I would like to take advantage of my presence here this Sunday for a clarification and an explanation. I simply want to stick to the facts. You all know that for the last few weeks and months, Resistance priests have come here to Lévis to celebrate Masses and administer the Sacraments. You know as well that a visit by Bishop Williamson is planned for the end of this month and the beginning of the month of November, at the same time that Bishop Tissier will be here at the school to administer Confirmations, and that on the Internet, we can even read that there is a project to open up a Resistance priory here in Lévis. There are simple facts that must be noted.

Hence, a Resistance priory and a Society priory are being announced here in Lévis. Bishop Williamson, in his Kyrie Eleison [Eleison Comments] letter, gave very clear rules to those who follow him. He says, “The Society has received a mortal wound.” He says that there is no hope for the Society in the future, no hope to keep the Faith. He says, “The Society carries death within itself, and, even if it is not dead yet, death will come quickly enough.” He says, he claims that there is a conciliar mentality that has taken root in the Society. Now, from my side, I can tell you that I know all the efforts that have been made here at the priory, I know all the efforts of parents, teachers, all those who have invested themselves into the school for the last few decades, I know the efforts of the priests, I can say that on my own authority – I have been a Superior of the Society for the last eighteen years, a priest for 22 years, I know all the Superiors of the Society, and I can assure you that all of the Superiors of the Society are committed to only one thing: that is to keep the Faith, and to live for the Faith and to defend the Faith. None of the priests, and, I am sure, no one among you, intends to abandon the thing that is most precious for our life, the thing for which we have fought for so long. No one wants this.

But Bishop Williamson, in this situation, he gives instructions that are quite clear to the people who want to follow him. In the same edition of Kyrie Eleison, he speaks of a danger to those who attend the Masses of the Society: the danger of losing the Faith. And depending on the attitude of the local priest, he says, “The faithful can perhaps continue to follow Mass, but only in cases where the priests at that priory agree with the line set out by the Superiors, set out by Archbishop Lefebvre. In places where they manifest their loyalty to the hierarchy of the Society, the faithful must no longer go to the Society’s Mass.” These instructions are quite clear. As for here, as for Lévis, I just want to note that there is no exception for all three confreres that are here. Even if some are saying that one is leaning more toward the Resistance, the three priests here in Lévis are loyal to the leaders of the Society. As District Superior, I confess my loyalty regarding Bishop Fellay. And if you want to know what the opinion of Fr. Normandin is, it is enough to read his interview in Convictions where he is asked to give advice to the faithful, and he simply says, “Have confidence in Bishop Fellay.” This is the situation here at the school.

And what to say, what to do in this situation? As District Superior, I just want to say that here [in our chapel], everyone who wants to come to pray, to receive the Sacraments, to practice his Faith, to do his duty to God, is welcome. Those who come here just to advertise, to create disorder, are not welcome. To them, the door is open, not to come in, but to leave. We are here. Bishop Williamson gave very clear rules for those who want to follow him. Let everyone hold to the rules of his Superior: either those of Bishop Fellay, the District Superior, the priests here at the school, let them come; or those of Bishop [Williamson] – they should either stay, or follow him.

 

Premier Avertissement - First Warning

Fichier audio - Audio file (French only)

Ficher audio - Audio file (French only)

Blog archives

We are social!

Recent posts